Notre santé, notre pouvoir


28 mai
réseau wallon

Echangeons nos expériences et savoirs

Cette journée est le premier événement organisé par le nouveau réseau wallon de Femmes et Santé. Elle est axée autour de la démarche d’Auto-santé. L’ensemble des propos et ateliers proposés ce jour-là a pour but de de découvrir le concept et d’expérimenter des ateliers qui valorisent les savoirs et capacités des femmes à prendre soin de leur santé.

AU PROGRAMME:

En matinée, Catherine Markstein proposera sa conférence gesticulée: “La place n’était pas vide”.

Cette conférence aborde la surmédicalisation des cycles de vie des femmes et envisage des chemins de libération. Une conférence gesticulée est une conférence qui mélange les savoirs froids (scientifiques) et les savoirs chauds (liés à nos expériences de vie). Il y a un peu plus de mise en scène que dans une conférence traditionnelle.

La conférence est en français. Il n’y a pas de traduction instantanée prévue. Nous pouvons par contre organiser un système de chuchoteuses pour des femmes qui auraient besoin d’un soutien pour la compréhension.

Des ateliers d’échanges sont prévus à la suite de la conférence pour poser des questions sur des éléments de la conférence, témoigner sur des vécus et comprendre ce que signifie une démarche d’auto-santé.

Durant l’après-midi, 8 ateliers entre femmes seront proposés. Ces ateliers sont des ateliers participatifs. Cela veut dire qu’il n’y a pas un savoir qui sera directement transmis aux participant-e-s. Ce sont les vécus, les expériences, les questionnements et les ressources du groupe qui seront au cœur des échanges.

  • Atelier 1: Vulve, périnée, clitoris, seins : Lara Lalman et Frédou Braun (de l’asbl Corps écrits) propose de (re)découvrir son sexe (la vulve, le périnée, le clitoris) et ses seins de manière créative et ludique.

  • Atelier 2: Cycles et contraception : cet atelier propose d’observer nos corps: l’apparition des règles, les moments de fertilité, les liens avec notre santé physique et mentale. Hélène Lefèbvre (sage femme)abordera aussi les moyens de contraception non-hormonaux par l’échange et le partage avec les participant-e-s.

  • Atelier 3: Nos vécus de violences et nos stratégies de renforcement lors de la consultation gynécologique: Nathalie Benoit et Ingrid Daschot (Groupe Santé des Femmes de Vie Féminine Brabant wallon) proposent de parler des vécus de consultations gynécologiques et de la violence vécue dans les soins. L’atelier permettra aussi d’identifier les ressources et ce qu’on peut faire pour mieux préparer et/ou vivre la consultation gynécologique.

  • Atelier 4: Auto-massage et échange​s de remèdes pour prendre soin de sa santé: cet atelier propose d’échanger autour des petits remèdes que nous utilisons pour prendre soin de notre santé et celle des autres. Des éléments d’auto-massage seront proposés durant la séance par Marie-Françoise (thérapeute psychocorporelle).

  • Atelier 5: La charge mentale et émotionnelle : qui pense à ce qu’il faut faire à la maison? Comment mieux comprendre et s’en libérer ?! : La charge mentale est tout ce à quoi il faut penser pour que la vie quotidienne se passe : l’organisation de la famille et de la maison, le soin aux autres. Anne-Astrid Burlet (Synergie Wallonie), Sarah Hubert (Blé en Herbe) et Namur’Elles propose de parler ensemble à cette charge qui nous pèse et de réfléchir aux manières de s’en libérer.

  • Atelier 6: Bien-être et parentalité en exil : quels vécus et quelles ressources lorsqu’on doit prendre soin de ses enfants? : Halimatou Barry et Maud Jeulin (Gams-Belgique) propose un espace pour exprimer les vécus spécifiques des femmes en exil: comment prendre soin de soi et de sa santé quand on doit protéger ses enfants? Comment prendre soin d’eux/elles tout au long de ce parcours?

  • Atelier 7: projection du film “J’ai mal à ma maternité” suivi d’un débat: la réalisatrice Marie Betbèze propose un espace d’expression des difficultés maternelles qui touchent de nombreuses femmes à l’arrivée d’un enfant. Cet atelier sera aussi l’occasion de partager autour des ressources et des besoins des femmes qui vivent des difficultés maternelles.

  • Atelier 8: Un atelier libre au départ des questions des participant-e-s est proposé par Céline Houtain et Maryline Nicolet (CLPS-Brabant wallon) des questionnements, des vécus, des expériences qui n’auraient pas été spécifiquement proposés dans les autres ateliers.

Retrouvez l’événement sur Facebook en cliquant ici.