Access : Soutien des femmes vivant des violences


santé des femmes
migration
violences de genre
plateforme de services

Mots-clés : exil, migrant-e, santé, recours aux services, soins, santé, genre, réseau, soins, cohérence

Le projet ACCESS est coordonné par le GAMS Belgique, en partenariat avec FORWARD UK et Médicos del Mundo Espagne, avec le soutien du programme « Droit, Egalité, Citoyenneté » de l’Union Européenne, Equal.brussels et du programme PCI de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’objectif du projet ACCESS est d’améliorer l’accès à la prévention, la protection et le soutien des femmes migrantes en Europe confrontées à différents types de violences de genre. Le projet est porté par le GAMS Belgique, FORWARD UK (Royaume-Uni) et Médicos del Mundo (Espagne).

VIOLENCES ENVERS LES FEMMES MIGRANTES

Les femmes migrantes sont confrontées à un continuum de violences de genre. Parmi celles-ci, les mutilations génitales féminines, mais pas seulement. Les violences sexuelles, les violences entre partenaires, le mariage forcé, le trafic d’êtres humains… Sont monnaie courante. En théorie, la loi les protège. En pratique, c’est parfois impossible d’obtenir de l’aide.

UN PROJET AMBITIEUX

Le projet s’articule autour d’une campagne de sensibilisation, d’activités par et pour les communautés concernées sur la problématique, d’une cartographie interactive des services de soutien, d’un service d’écoute en ligne, et de la formation des professionnel.le.s de première ligne.

CAMPAGNE : BRISONS LE SILENCE !

La campagne de sensibilisation « ACCESS, brisons le silence autour des violences de genre » a été lancée le 21 novembre 2019.

  • 4 vidéos en différentes langues pour identifier les violences
  • 1 cartographie pour trouver les services compétents
  • 1 tchat pour en parler
  • Des affiches pour sensibiliser

Tout est disponible sur le site www.we-access.eu et retrouvez aussi les vidéos dans toutes les langues sur notre chaîne Youtube.

LES RELAIS COMMUNAUTAIRES POUR AIDER ET ORIENTER

Les relais communautaires sont des bénévoles formé.e.s aux différents types de violences de genre. Ils et elles sont habilité.e.s à la sensibilisation des communautés, l’écoute et à l’orientation des personnes affectées via une plateforme en ligne et à travailler avec les professionnel.le.s de première ligne.

DES PROFESSIONNEL.LE.S FORMÉ.E.S AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES MIGRANTES L’accès aux services de soutien est indispensable, mais ces services doivent prendre ces personnes en charge de manière adaptée. C’est pourquoi 150 professionnel.le.s de première ligne (par pays) ont été formé.e.s à la prise en charge des femmes migrantes en situation de violences de genre.