Réseau bruxellois “Femmes, genre et promotion de la santé”

Depuis 2018, Femmes et santé est reconnue en tant que réseau “Femmes, genre et promotion de la santé” par la Cocof. Nos services, actions et activités s’adressent principalement aux professionnel.le.s de santé (et notamment de la promotion de la santé) qui opèrent sur le territoire bruxellois.

Mission et philosophie du réseau bruxellois

Le réseau bruxellois “Femmes, genre et promotion de la santé” s’inscrit dans les orientations historiques de la PPSF tout en intégrant également les impératifs du nouveau plan bruxellois de promotion de la santé.

“C’est un projet d’échanges, de réflexions et de collaboration dans une perspective de promotion de la santé centrée sur les femmes, mais également autour de l’intégration transversale de l’approche de genre en promotion de la santé.

Les membres approfondissent et travaillent à partir de concepts et outils novateurs qui s’ancrent dans leurs expériences et leurs pratiques. Les connaissances, les spécificités et les compétences de chaque association adhérente sont sollicitées.

Les travaux et actions s’inscrivent dans une démarche participative qui valorisent les ressources, les savoirs et les compétences existantes des femmes en matière de santé. La question de l’autonomie et de la responsabilité des femmes par rapport à leurs corps et leur santé constitue le cœur de nos réflexions.

Par son engagement, le réseau est attentif et vigilant aux questions de santé qui concernent les femmes. Il défend les femmes, les citoyennes, les usagères. Le réseau contribue à formuler des recommandations en matière de promotion de la santé.”

Ce nouveau réseau bruxellois tente de préserver une des spécificités de l’ancienne Plateforme pour Promouvoir la Santé des Femmes (PPSF): le croisement entre différentes grilles d’analyse et de lecture en soutenant l’échange entre la promotion de la santé, l’éducation permanente, la coopération au développement, différentes associations de l’ambulatoire, les associations féministes, etc.

Ce que nous faisons

Photographie “Genre et promotion de la santé”

Femmes et Santé, Bruxelles Laïque et le Centre Bruxellois de Promotion de la Santé ont constitué un comité de pilotage pour la réalisation d’une «photographie» du secteur bruxellois de promotion de la santé. Les associations du dispositif bruxellois ont été invitées à mandater une personne à participer à une rencontre collective dans le courant du mois d’octobre 2018. 16 personnes-associations ont participé aux trois focus group. Les associations représentées étaient tantôt de première ligne, tantôt de deuxième ligne, toutes thématiques confondues. Nous avons systématiquement co-animé les rencontres.

Une analyse a été partiellement réalisée en décembre (sur base des retranscriptions des focus groups) afin de pouvoir faire un premier feedback lors de la rencontre du 18 janvier 2019 intitulé «Comment le genre interroge nos pratiques?». Un powerpoint reprenant différents constats et points d’attention existe et est disponible ici.

Pour les associations qui ne pouvaient pas participer, nous avons ultérieurement proposé aux associations de répondre au questionnaire par écrit ou de solliciter une interview. Nous avons également rencontré 5 autres associations dans le cadre d’entretiens individuels. Ces témoignages/réflexions doivent encore être intégrés à cette pré-analyse.

Sensibilisation, formation et accompagnement “Genre et promotion de la santé”

Au travers de la photographie “Femmes, genre et promotion de la santé”, on identifie que beaucoup d’acteurs et actrices de promotion de la santé s’interrogent sur les effets du genre dans les actions de promotion de la santé. Certain-e-s se sentent suffisamment informé-e-s et formé-e-s pour le prendre en compte et l’opérationnaliser; d’autres, par contre, se sentent démuni-e-s et ne parviennent pas à faire le premier pas.

Femmes et Santé propose donc différents formats pour soutenir l’intégration transervale du genre dans les recherches, actions et politiques. Ces formats sont aussi diversifiés que la sensibilisation (par exemple participer à une rencontre et proposer un point de vue en tant qu’experte), la formation (notamment via la mise en place d’ateliers pratiques) ou l’accompagnement d’équipes, de projets ou de collectifs qui ont besoin d’un regard extérieur pour réfléchir l’intégration du genre dans les pratiques.

En 2020, l’ASBL Femmes et Santé collabore avec l’ASBL Repères à la mise en place d’une formation expérimentale “Penser les questions de genre pour promouvoir la santé”. Pour plus d’informations sur cette formation, consultez nos activités.

Plaidoyer

Le réseau “Femmes, genre et promotion de la santé” se veut également un espace où les constats et besoins peuvent être mutualisés et mener à des actions de plaidoyer.

Au sein d’espaces de concertation plus politiques, nous tentons systématiquement de rappeler l’importance d’intégrer l’approche de genre dans les recherches, les actions et politiques. Nous réfléchissons également à la manière dont les membres de ces espaces peuvent s’approprier ce déterminant social de santé, afin de systématiser davantage cette question dans les débats en-dehors de notre présence.

Membres

Par ordre alphabétique

L’adhésion au réseau est à destination de toute femme ou association désireuse d’améliorer la santé des femmes et d’intégrer le genre dans les recherches, les actions et les politiques. L’adhésion est gratuite. Elle se fait sur base d’une adhésion de principe à la charte de valeurs initialement rédigée en 2008. Les membres soutiennent les actions réalisées par le réseau et sont actives pour le faire vivre et fonctionner, même si la participation à des réunions ou l’implication dans l’organisation d’activités n’est pas toujours possible. Les membres peuvent figurer sur le site web de Femmes et Santé à leur demande.

Anoutcha Lualaba Lekede

Journaliste/rédactrice en Education permanente Question Santé asbl

Aurélie Ehx

Chargée de projet et de recherches à l’Autre “Lieu” (R.A.P.A) L’Autre “lieu” est un milieu étrange habité par de multiples existences. À la fois terre d’accueil et d’expérience, l’association tisse subrepticement une démarche qui interroge notre rapport à la folie en société.

Caroline Watillon

Chargée de missions à la Fédération Laïque de Centres de Planning Familial

Charlotte Pezeril

Directrice Observatoire du Sida et des sexualités

Chloé De Bon

Réalisatrice et membre de Femmesprod

Cultures et Santé

Engagée dans la promotion de la santé et la réduction des inégalités sociales de santé, c’est avec conviction que Cultures et Santé travaille à renforcer de manière transversale la prise en compte du genre dans son activité. La question du genre mérite une attention particulière au regard de l’impact favorable ou défavorable qu’il entraîne sur la santé des individus. Par le développement de différentes offres (formation, sensibilisation, accompagnement) , Cultures&Santé soutient les professionnel-les dans la prise en compte des inégalités sociales et de santé (y compris celles du genre) dans les actions qu’iels mènent, et dans l’identification des leviers qui mènent à les réduire. Au travers de ses outils d’éducation permanente, Cultures&Santé, vise également la création d’espaces de réflexion et d’empowerment sur les questions de stéréotypes, d’inégalités et discriminations sociales, ainsi que plus largement des systèmes de domination au sein de nos sociétés.

Dominique Werbrouck

Responsable de projets Centre Bruxellois de Promotion de la Santé

Fanny Collard

Référente Santé aux Femmes Prévoyantes Socialistes

Gaëlle Fonteyne

Coordinatrice à Promotion Santé Médecine Générale

Katinka In’t Zandt

Mathilde Borcard

Coordinatrice de l’Estime asbl

Maureen Louhenapessy

Directrice adjointe Plateforme Prévention SIDA

Nazira El Mafouik

Paola Hidalgo Noboa

Déléguée à la communication socio-politique à Bruxelles Laïque En tant que déléguée laïque, elle est engagée dans la promotion des droits sexuels et reproductifs des femmes (contraception, avortement, consentement et refus éclairés…). Elle conçoit, organise et anime des débats, conférences et activités socio-culturelles sur ces thématiques et sur tout autre sujet en lien avec les droits et libertés des femmes…. Et des autres aussi.

Pascale Maquestiau

Chargée de missions Monde selon les Femmes

Sarah Fautré

Coordinatrice de la Liaison Antiprohibitionniste La Liaison Antiprohibitionniste est une association qui milite pour une autre approche des drogues, basée sur la santé et les droits humains. En tant qu’actrice de la promotion de la santé en région bruxelloise, elle œuvre pour une meilleure intégration des personnes usagères de drogues illicites dans la société. La prohibition de certaines drogues, définie par le cadre légal, et la criminalisation entraînent des discriminations sociales et sanitaires. Dans le cas où les personnes qui consomment ces substances sont des femmes, la stigmatisation est d’autant plus forte que beaucoup d’entre elles hésitent à s’adresser à des institutions de soins (où elles sont beaucoup moins représentées).

Soline Gilles

Semeuse de promotion de la santé I Carea créé un programme de promotion de la santé qui est actuellement développé dans la prison pour femmes de Berkendael depuis 2016 et plus récemment dans la prison de Forest. Les actions se déclinent sous différentes formes : entretiens individuels, actions de promotion de la santé et développement de projets communautaires, accès à de l’information de santé actualisée et de qualité, lutte contre la précarité menstruelle (en partenariat avec l’association Bruz’Elle), accès à la santé sexuelle et reproductive (en partenariat avec les centres de planning), projet de plaidoyer et de conseil auprès des institutions politiques.

Stéphanie Florquin

Chargée de projets et de recherches à GAMS Belgique Coordinatrice des SC-MGF

Prochaines activités

Appel à témoignages : Confinement et santé des femmes


Le 28 mai, c’est la journée internationale d’action pour la santé des femmes. Dans ce cadre, le réseau wallon pour la santé des femmes a décidé de compiler des constats et témoignages autour de la…