Réseau wallon “Femmes et Santé”

Des femmes citoyennes et professionnelles, issues des secteurs de promotion de la santé, de l’éducation permanente et d’autres associations qui promeuvent l’égalité entre les femmes et les hommes, se réunissent autour de la thématique de la santé des femmes. Nous réfléchissons une approche féministe de promotion de la santé, notamment par la diffusion de la démarche d’auto-santé.

Mission et philosophie du réseau

Le réseau wallon Femmes et santé réunit des professionnelles et non professionnelles autour d’un projet d’échange, de réflexion et de collaboration dans une perspective de promotion de la santé centrée sur les femmes.

Les partenaires approfondissent et travaillent des concepts novateurs et des outils de travail à partir de leurs expériences et de leurs pratiques. Les connaissances, les spécificités et les compétences de chaque association adhérente sont sollicitées.

Nos travaux s’inscrivent dans une démarche participative qui valorisent les ressources, les savoirs et les compétences existantes des femmes en matière de santé. La question de l’autonomie et de la responsabilité des femmes par rapport à leurs corps et leur santé constitue le cœur de nos réflexions.

Le réseau est une association de femmes qui, par leur statut ou leur engagement, sont attentives et vigilantes aux questions de santé qui nous concernent toutes. Nous voulons par cette initiative défendre les femmes, les citoyennes, les usagères. Cette collaboration contribuera à formuler des recommandations en matière de promotion de la santé.

Ce que nous faisons

Le réseau wallon pour la santé des femmes se réunit plus ou moins une fois par mois entre septembre et juin afin d’échanger autour de nos observations, constats, expériences, envies, actions et ressources réciproques. Au travers de cette dynamique d’échanges et de partage, nous apprenons à mieux nous connaitre et créer des ponts entre des sujets et/ou des publics avec lesquelles nous interagissons au quotidien.

Ainsi, en 2020-2021, nous avons:

  • régulièrement partagé les vécus et expériences des femmes pendant la crise sanitaire (notamment les impacts sur leur santé physique, mentale et sociale);
  • identifié la spécificité de certaines conditions de vie en temps de COVID-19 notamment lorsqu’on est une femme qui exerce une activité prostitutionnelle (IcarWallonie), une femme porteuse de handicap (CRSH) ou encore une femme en attente de ses droits de séjour (Logis de Louvrange);
  • échangé autour des enjeux de la précarité menstruelle en Wallonie (au travers des apports des FPS, du CWEFH et de Synergie Wallonie)
  • soutenu la démarche d’auto santé des femmes au travers d’activités, d’un outil pédagogique, d’un webinaire, d’une cartographie du réseau (Vie féminine, Corps écrits, Fédération des maisons médicales)
  • abordé des questions liées à la maternité, les violences médicales et le post-partum, ainsi que le partage du Care.

Femmes et crise sanitaire : état des lieux et podcast

En 2020, dans la suite du confinement et des mesures sanitaires, nous avons entamé un processus de récolte des vécus et de mise en forme de ces témoignages en podcast “Ma santé en confinement. Paroles de Femmes. D’une bulle à l’autre.” Une brochure publiée par le Pointculture accompagne également cette production audio.

En 2021, nous poursuivons cette récolte avec de nouveaux partenaires afin de poursuivre la réflexion pour des groupes ou problématiques plus spécifiquement, notamment:

  • le Centre Ressources Handicaps et Sexualités pour les femmes en situation de handicap,
  • Icar Wallonie pour les femmes en situation de prostitution
  • le Logis de Louvrange pour les femmes en attente de leurs droits de séjour.

Diffuser la démarche Auto-santé

Depuis 2018, nous réfléchissons à la manière de diffuser la démarche d’auto-santé chez les citoyennes, dans les collectifs et les associations. Nous envisageons différentes modalités pour sensibiliser à cette démarche, notamment par l’organisation d’événements et par des séances de sensibilisation et d’expérimentation du référentiel Auto-santé des femmes.

Un projet de cartographie des lieux et personnes-ressources en auto-santé a également été mené. Vous pouvez retrouver cette cartographie en cliquant ici.

En 2020, une collaboration bilatérale avec Corps écrits asbl a permis la rédaction d’un nouvel outil pédagogique, axé sur la santé sur la santé sexuelle et reproductive : “Notre santé sexuelle et reproductive. Ateliers d’auto-santé des femmes”.

Célébration de la journée mondiale d’action pour la santé des femmes: le 28 mai

Le réseau wallon Femmes et Santé soutient la célébration annuelle du 28 mai, qui est la journée mondiale d’action pour la santé des femmes.

Le 28 mai 2019, le réseau organisait la rencontre “Notre santé, notre pouvoir”. Celle-ci a permis à plus de 130 femmes de différents horizons de se rencontrer et d’échanger autour de différentes thématiques en lien avec la santé des femmes, notamment autour de l’anatomie, des cycles menstruels, de la charge mentale, des violences gynécologiques et obsétricales, de la parentalité en exil, de l’échange de remèdes pour promouvoir sa santé et des difficultés maternelles.

En 2021, nous nous sommes à nouveau rencontrées autour de l’auto-santé à l’occasion d’un webinaire. Les replays sont disponibles en cliquant ici.

Plaidoyer

Le réseau wallon Femmes et Santé à l’identique du réseau bruxellois se veut également un espace où les constats et besoins peuvent être mutualisés et menés à des actions de plaidoyer.

Nous participons également à systématiser l’intégration du genre dans les espaces de rencontre et de concertation auquel nous participons. Nous réfléchissons également à la manière dont les membres de ces espaces pourraient s’approprier ce déterminant social de santé, afin de systématiser davantage cette question dans les débats en-dehors de notre présence.

En 2017, un long travail a été réalisé de relecture du nouveau décret de promotion de la santé et des deux versions du plan d’action de promotion de la santé en Wallonie. Dans le but de soutenir le gendermainstreaming (l’analyse de toutes les politiques sous le regard du genre), nous avons rencontré le Conseil Wallon pour l’Egalité Femmes/Hommes. Nous lui avons également fait part de certaines de nos recommandations par rapport au nouveau décret. Celui-ci a rendu un avis intégrant ces remarques, ainsi qu’une attention particulière à la féminisation et à la parité.

Vous désirez mettre en place des ateliers de promotion de la santé des femmes au travers des référentiels, contactez-nous.

Les membres et leurs actions

Découvrez les membres qui composent le réseau wallon pour la santé des femmes, ainsi que les actions et réflexions qui les ont animées durant cette dernière année académique.

Remarque: L’adhésion au réseau est à destination de toute femme ou association désireuse d’améliorer la santé des femmes et d’intégrer le genre dans les recherches, les actions et les politiques. L’adhésion est gratuite. Elle se fait sur base d’une adhésion de principe à la charte de valeurs initialement rédigée en 2008. Les membres soutiennent les actions réalisées par le réseau et sont actives pour le faire vivre et fonctionner, même si la participation à des réunions ou l’implication dans l’organisation d’activités n’est pas toujours possible pour les membres.

Par ordre alphabétique

Anissa D’Ortenzio

Chargée d’études Santé Femmes Prévoyantes Socialistes Les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) sont un mouvement d’éducation permanente féministe, laïque, progressiste, de gauche et mutualiste. Fortes d’un ancrage de 9 régionales, de plus de 200 comités locaux et d’un secrétariat général, les FPS mènent des actions d’éducation permanente sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Au quotidien, les FPS mènent des actions pour favoriser l’égalité entre les genres et garantir un accès aux soins de santé à tou·te·s. L’ancrage mutualiste des FPS les rend particulièrement actives sur les thématiques de la citoyenneté et de la santé, en y apportant toujours une lecture genrée. En tant que mouvement de pression et de revendications politiques, les FPS militent pour les droits des femmes. Par leurs animations de terrain, formations citoyennes, colloques, publications, campagnes, mandats ou encore présence médiatique, les FPS tentent de faire évoluer les mentalités et les comportements sur ces enjeux cruciaux.

En 2020-2021, les FPS ont réalisé:

Christel Depierreux

Chargée de projets – Santé & Service éducatif à Pointculture

Au sein du Service éducatif de PointCulture www.pointculture.be , la Collection audiovisuelle Education pour la santé est le reflet d’une sélection de films documentaires engrangés depuis plus de 30 ans sur divers thèmes liés à la santé.Des outils pédagogiques (brochures, DVD, animations-formations) destinés aux professionnels de la santé et aux enseignants sont proposés pour faciliter l’utilisation de documentaires thématiques avec un public spécifique. Nous avons édité par exemple un outil sur la question du genre. L’audiovisuel devient ainsi un véritable point d’accroche pour développer des projets/activités plus larges de promotion de la santé en association avec des partenaires du secteur socioculturel à Bruxelles et en Wallonie. Grâce à l’expertise acquise au fil des années, nous sommes de plus en plus sollicités pour des conseils ou lors d’animations et de festivals.

En 2020-2021, le service Santé & Service éducatif de Pointculture a publié une brochure inspirée du podcast “Ma santé en confinement”. Celle-ci est consultable en ligne et disponible en version papier gratuitement dans tous les Pointculture de Belgique.

Conseil wallon pour l’égalité entre les hommes et les femmes

En 2021, le CWEHF a rédigé un avis autour de la précarité menstruelle.

Dans le cadre du plan wallon « genre », le Gouvernement, sensible à l’augmentation de la précarité menstruelle auprès des femmes en situation précaires et/ou étudiantes, s’est engagé dans la lutte contre cette précarité. Malheureusement, les médias ont pu témoigner que la précarité s’est aggravée depuis le confinement. Des initiatives bénévoles permettent de répondre tant bien que mal aux demandes les plus urgentes. Cependant, la réponse à ses besoins doit se trouver à un niveau plus structurel, c’est la raison pour laquelle le CWEHF vient de rendre un avis d’initiative en présentant un état de la situation en terme de coût global et d’impact social pour la population précarisée. Vous trouverez l’avis complet ici.

Dorothée Bouillon

Chargée de projets en éducation permanente à la Fédération des Maisons Médicales

La Fédération des maisons médicales regroupe 128 maisons médicales en Belgique francophone. Elle représente un mouvement pour une société plus solidaire, plus équitable et socialement juste. Elle a pour objectif général de promouvoir une politique de santé basée sur un système de santé organisé à partir des soins de santé primaires, et en particulier de soutenir les maisons médicales constituées d’équipes pluridisciplinaires qui cherchent à fonctionner selon un modèle de centre de santé intégré (CSI). La fédération combine une approche de promotion de la santé et d’éducation permanente notamment à travers des formations et des moments de réflexions inter-équipes, avec des patient·es· et des citoyen·ne·s. Ces approches s’appuient sur les ressources des collectifs et sur des grilles de lectures en termes d’inégalités sociales de santé.

En 2020-2021, la FMM a poursuivi son implication dans le réseau. Par ailleurs, elle a mise sur pied d’un cycle de 5 conférences débat en ligne autour du genre en santé : “Les midis du genre”. Les conférences sont visionnables sur le site. Un groupe de travail “genre et santé en maison médicale” a également été constituté afin de rendre visible cette question et développer des “bonnes” pratiques.

Emilie Hallard

Synergie Wallonie pour l’égalité entre les femmes et les hommes Est une association féministe fédérative et en tant que telle, elle veille à mettre en place des espaces de revendication, de communication, de réflexion et de convivialité où les femmes, les associations féministes, féminines et/ou de soutien aux femmes, se retrouvent entre elles, pour la réalisation d’objectifs communs sur le plan social, économique, culturel ou autre.

En 2021, Synergie Wallonie pour l’Égalité entre les femmes et les hommes asbl, organise une enquête sur la précarité menstruelle, avec le soutien de la Wallonie et en collaboration avec le Conseil des Femmes Francophones de Belgique. Cette enquête vise à identifier : • Les besoins des personnes qui menstruent en termes de produits périodiques ; • Les besoins des personnes qui menstruent en termes de sensibilisation au cycle menstruel et tabous sur les règles ;
• Les besoins et actions déjà menées par les associations et organismes de terrains. Vous désirez participer à cette enquête? => C’est par ici.

Frédou Braun et Lise Mernier

Corps écrits absl

En 2020-2021, Corsp écrits, Femmes et Santé et le Réseau wallon ont très intensément intéragi:

Hélène Guitille (animatrice) et Inès (bénévole)

Vie féminine Brabant Wallon En tant que mouvement d’éducation permanente féministe, l’accès à une bonne santé physique, mentale et sociale est un enjeu transversal dans la lutte contre les inégalités de genre. Diverses thématiques sont traitées dans les activités locales mais aussi dans un groupe régional Santé des femmes (Nivelles) qui se veut être à la fois un lieu d’échanges et de renforcement mais aussi un espace de réflexion et de mise en place de projets et d’animations proposés et co-animés par un réseau de bénévoles et une animatrice permanente.

En 2020-2021, nous avons participé à l’élaboration du podcast « ma santé en confinement » et à sa diffusion dans le cadre d’animations d’Education Permanente. Malgré le confinement, nous avons persisté pour trouver des moyens de connecter des femmes de milieux différents afin d’échanger ensemble sur notre santé : en ligne, en balade, dans les jardins,etc.

Marianne Nguena et Mélanie Jocquet

Coordinatrice des Stratégies Concertées de lutte contre les Mutilations Génitales Féminines en Wallonie Coordinatrice de l’Antenne Wallonie du GAMS-Belgique

En 2020-2021, suite au podcast “Ma santé en confinement”, le GAMS et les SC-MGF ont poursuivi leur implication dans le réseau. Par ailleurs, elles ont proposé plusieurs ateliers d’échanges de pratiques en ligne, à destination des professionnel.le.s en contact avec des familles concernées par les mutilations génitales féminines (MGF). Le troisième atelier, a eu lieu le 18 mars et a porté sur la présentation d’un outil de Femmes & Santé et la FCPPF : « Que se passe-t-il dans nos culottes? ». Elles ont également terminé le diagnostic communautaire ” Besoins et demandes en matière de santé et droits sexuels et reproductifs des femmes concernées par les mutilations génitales féminines en Région de Bruxelles-Capitale ”.

Louise Schwanen

Educatrice spécialisée affectée à l’antenne de Liège d’Icar Wallonie

Icar Wallonie est une ASBL qui soutient et accompagne la personne qui exerce une activité prostitutionnelle régulière ou occasionnelle ainsi que son entourage. Nous travaillons avec les personnes exerçant en bar, vitrine, salon, rue, en privé ou sur internet. Nous offrons une aide administrative, une écoute, une aide au logement et une consultation infirmière et médicale gratuite et sans jugement. Notre médecin effectue également des prises de sang et dépistages gratuitement. Nous réalisons aussi des soins esthétiques et massages que nous offrons à notre public. Nous possédons deux antennes, une dans la rue Philippe de Marnix au 184, rue où se trouvent les vitrines de Seraing et l’autre se trouve rue du palais 56, proche du centre de Liège pour faciliter l’accès à nos services.

En 2020-2021, IcarWallonie a intégré le réseau wallon pour la santé des femmes. Nous avons échangé autour de la réalisation d’une vidéo sur les difficultés des femmes en période COVID 19.

Par ailleurs, Icar Wallonie a maintenu ses activités auprès des femmes prostituées pendant le confinement. Il était le seul service ayant continué les maraudes dans le quartier où des dames exercent la prostitution de rue à Liège. De nombreux services ont été mis en place pour répondre à la crise sanitaire : services d’aide alimentaire, aide administrative concernant l’obtention des droits passerelles pour les dames étant déclarées comme indépendantes, distribution de masques et gels hydroalcooliques, mise en place avec CapFly d’une opération boule de neige visant à former/informer sur la réduction des risques liés à la consommation de drogues et récemment, organisation de séances de vaccination COVID (pour les dames qui n’auraient pas pu se faire vacciner par les voies classiques : femmes SDF, pas en ordre de papier ou de séjour, etc.) Une série d’interventions se sont intensifiées : périmètre des maraudes élargi, augmentation de la cyberprévention, développement des permanences infirmières et médicales. IcarWallonie a également participé à l’élaboration des protocoles de réouverture des salons et vitrines en juin 2020 et 2021.

Meredith Goffin et Céline Michel

Centre Ressources Handicaps et Sexualités

En 2020-2021, le CRHS a rejoint le réseaux wallon pour la santé des femmes dans le but d’y représenter les femmes en situation de handicap. Elle ont ainsi rencontré des femmes en situation de handicap de façon à relayer leur vécu durant la pandémie sous forme de capsule vidéo et de podacst (en partenariat avec le réseau wallon). Elle ont également entrepris des rencontres avec Femmes et Santé dans le but de mener des actions pour limiter les violences obstértriques et médicales de femmes en situation de handicap.

Par ailleurs, elles ont participé activement aux actions menées par le collectif 8 mars Namur de façon à lutter contre les violences faites aux femmes et à y représenter les femmes en situation de handicap. Elles ont fait l’acquisition de nouveaux outils et ressources littéraires traitant les questions de genre qui sont disponibles au prêt dans notre centre de documentation. Elles préviennent, par tous ces biais et en au travers d’une EVRAS accessible à ce public, les violences sexuelles et favorisent l’inclusion sociale et l’autodétermination des personnes en situation de handicap.

Noémie Mayer

Centre local de promotion de la santé du Brabant wallon (CLPS-BW)

En 2020-2021, dans le cadre de ses missions, le CLPS-Bw a:

  • soutenu l’évaluation du podcast ”Ma santé en confinement” et l’a relayé via ses réseaux;
  • accompagné les équipes de deux maisons d’accueil de femmes autour de l’outil ”Et si on en parlait d’abord ?” sur l’expression des vécus et des opportunités liés à la crise;
  • outillé son centre de documentation de différentes ressources liées au genre et à la prise en main de sa santé sexuelle et les a mises à disposition des professionnels.

Prochaines activités

Violences gynécologiques et centres de planning familial


Cette formation a été réfléchie et est proposée par un collectif composé de travailleurs/euses en centres de planning familial (médecin, psychologue, sexologue, juriste), des travailleuses de la FLCPF…

Powered by toile.io-Designed by Feed by Design