Réseau wallon “Femmes et Santé”

Des femmes citoyennes et professionnelles, issues des secteurs de promotion de la santé, de l’éducation permanente et d’autres associations qui promeuvent l’égalité entre les femmes et les hommes, se réunissent autour de la thématique de la santé des femmes. Nous réfléchissons une approche féministe de promotion de la santé, notamment par la diffusion de la démarche d’auto-santé.

Mission et philosophie du réseau

Le réseau wallon Femmes et santé réunit des professionnelles et non professionnelles autour d’un projet d’échange, de réflexion et de collaboration dans une perspective de promotion de la santé centrée sur les femmes.

Les partenaires approfondissent et travaillent des concepts novateurs et des outils de travail à partir de leurs expériences et de leurs pratiques. Les connaissances, les spécificités et les compétences de chaque association adhérente sont sollicitées.

Nos travaux s’inscrivent dans une démarche participative qui valorisent les ressources, les savoirs et les compétences existantes des femmes en matière de santé. La question de l’autonomie et de la responsabilité des femmes par rapport à leurs corps et leur santé constitue le cœur de nos réflexions.

Le réseau est une association de femmes qui, par leur statut ou leur engagement, sont attentives et vigilantes aux questions de santé qui nous concernent toutes. Nous voulons par cette initiative défendre les femmes, les citoyennes, les usagères. Cette collaboration contribuera à formuler des recommandations en matière de promotion de la santé.

Ce que nous faisons

Diffuser la démarche Auto-santé

Ce nouveau réseau se réunit ± une fois par mois depuis octobre 2018.

Le 28 mai 2019, le réseau organisait la rencontre “Notre santé, notre pouvoir”. Celle-ci a permis à plus de 130 femmes de différents horizons de se rencontrer et d’échanger autour de différentes thématiques en lien avec la santé des femmes, notamment autour de l’anatomie, des cycles menstruels, de la charge mentale, des violences gynécologiques et obsétricales, de la parentalité en exil, de l’échange de remèdes pour promouvoir sa santé et des difficultés maternelles.

Depuis septembre 2019, nous réfléchissons à la manière de diffuser la démarche d’auto-santé chez les citoyennes, dans les collectifs et les associations. Nous envisageons de proposer des séances de sensibilisation et d’expérimentation du référentiel Auto-santé des femmes et d’accompagner les collectifs ou les associations demandeuses.

Célébration de la journée mondiale d’action pour la santé des femmes: le 28 mai

Le réseau wallon Femmes et Santé soutient la célébration annuelle du 28 mai, qui est la journée mondiale d’action pour la santé des femmes. Cette date importée de la 11ème RIFS, a été une date-clé pendant 5 années pour la PPSF. Dans le futur, nous espérons qu’elle continue dêtre célébrée par le réseau ou ses membres.

Catherine Markstein a traduit sa pratique et ses réflexions autour de la santé des femmes en deux outils de transmission: le référentiel Auto-santé des femmes et la conférence gesticulée “La place n’était pas vide”..

Vous désirez mettre en place des ateliers de promotion de la santé des femmes au travers du référentiel Auto-santé des femmes, contactez-nous.

Plaidoyer

Le réseau wallon Femmes et Santé à l’identique du réseau bruxellois se veut également un espace où les constats et besoins peuvent être mutualisés et menés à des actions de plaidoyer.

Nous participons également à systématiser l’intégration du genre dans les espaces de rencontre et de concertation auquel nous participons. Nous réfléchissons également à la manière dont les membres de ces espaces pourraient s’approprier ce déterminant social de santé, afin de systématiser davantage cette question dans les débats en-dehors de notre présence.

En 2017, un long travail a été réalisé de relecture du nouveau décret de promotion de la santé et des deux versions du plan d’action de promotion de la santé en Wallonie. Dans le but de soutenir le gendermainstreaming (l’analyse de toutes les politiques sous le regard du genre), nous avons rencontré le Conseil Wallon pour l’Egalité Femmes/Hommes. Nous lui avons également fait part de certaines de nos recommandations par rapport au nouveau décret. Celui-ci a rendu un avis intégrant ces remarques, ainsi qu’une attention particulière à la féminisation et à la parité.

Membres

L’adhésion au réseau est à destination de toute femme ou association désireuse d’améliorer la santé des femmes et d’intégrer le genre dans les recherches, les actions et les politiques. L’adhésion est gratuite. Elle se fait sur base d’une adhésion de principe à la charte de valeurs initialement rédigée en 2008. Les membres soutiennent les actions réalisées par le réseau et sont actives pour le faire vivre et fonctionner, même si la participation à des réunions ou l’implication dans l’organisation d’activités n’est pas toujours possible pour les membres.

Par ordre alphabétique

Alievtina Hervy

Féminist&Gender Lab

Emeline De Bouver

Fanny Collard

Référente Santé aux Femmes Prévoyantes Socialistes

Halimatou Barry

Coordinatrice de l’Antenne Wallonie du GAMS-Belgique

Françoise Jullien

Sida Sol

Frédou Braun et Lara Lalman

Corps écrits absl

Marie-Françoise Flasse

Yannick Duray

Animatrice de tentes rouges “Au fil des tentes rouges”